Il y a ... un appareil photo, Il y a ... un journal de bord

La Malaisie, porte d’entrée en Asie

La Malaisie, porte d’entrée en Asie

Nous voilà arrivés sur le continent. A nous les passages de frontières terrestres ! La Malaisie, on en attendait pas grand chose. C’est bête à dire mais c’était sur notre route. Au final ce pays nous a agréablement surpris par son côté multiculturel.

Kuala Lumpur : grandeur et décadence

Après le calme du Lac Toba, arriver dans la capitale malaisienne, c’est un changement d’ambiance total. La chaleur est toujours écrasante à la sortie de l’aéroport. Première constatation, c’est facile de se déplacer ici avec les transports en commun. Tout est bien organisé, prix affichés (ça ne laisse aucune place à la négociation par contre) on arrive sans encombre bien qu’il soit déjà 23h. Deuxième chose, le sentiment d’être en sécurité même la nuit en ville. Cela nous change pas mal de ce qu’on avait connu avant, aucun stress de se balader avec ses affaires à une heure tardive.

Le lendemain matin, réveil un peu difficile et tardif on demande a rester une nuit de plus car sinon c’est déjà l’heure de libérer la chambre. Après un rapide briefing de la réceptionniste sur ce qu’il y a à faire on se met en route pour la Batu Cave. La gigantesque statue dorée et le temple dans la grotte sont un incontournable de KL. L’accès est très simple en train de banlieue et l’entrée gratuite. Vient ensuite l’heure de manger et de se mettre à la page sur le fonctionnement malaisien. Nous n’avions jamais mangé dans les « food court ». C’est un genre de groupement de restaurateurs qui préparent tous des choses différentes. En arrivant vous demandez ce que vous voulez au stand qui vous intéresse et ils viennent vous servir à une table quand c’est près.

 

Kuala lumpur

 

S’en suit un tour à pied dans le quartier chinois, les parcs et bien sur les fameuses tours de Kuala Lumpur et leur spectacle de jets d’eau. On y voit les joueurs de cornemuse de la fanfare nationale qui répète pour célébrer le jour de l’indépendance du pays célébré très prochainement. La ville est plutôt agréable et on s’y sent bien malgré que le côté bling bling soit présent. Le soir on mange dans la rue , dans le quartier de Bukit Bintang comme tout le monde le recommande. Finalement ça nous revient à cher et pas pour le meilleur repas qu’on ait mangé jusque là…

20170827_220026

 

Nous quittons l’auberge de jeunesse pour nous installer dans un petit hotel miteux juste en face (bien moins cher et qui fait le job). Nous cherchons des informations pour nous rendre au sanctuaire des lucioles situé à Kuala selangor. Des tours sont possibles mais ça coute un bras donc il faut trouver un plan B ou plutôt un plan C parce que le plan B c’est de prendre un taxi pour y aller. Après plusieurs heures à fouiner sur le net on trouve une piste. Le bus 100 de la compagnie selangor par du hub medan pasar et nous emmène pour 7 ,20 RM chacun. Jackpot ! On prend nos affaires pour passer la nuit là bas et rentrer le lendemain.

 

Les lucioles de Kuala Selangor.

Une fois arrivés on négocie une chambre pour 50 RM et partons en quête d’informations sur les bateaux. On marche et on crame pour au final n’avoir comme réponse que des « i’m not sure ». C’est décidé on prendra un grab pour se rendre au sanctuaire directement. En attendant que la nuit tombe on fait un petit tour à Bukit Melawati voir la forteresse et les singes qui squattent là bas.

Notre chauffeur de grab nous emmène au sanctuaire et il est bien sympathique, on lui demande direct s’il peut venir nous rechercher dans 2 heures au même tarif , il accepte. Quand nous arrivons le couché de soleil sur la rivière est magnifique et il n’y a personnes. Au fur et à mesure des gens arrivent. Nous repérons un homme seul et lui proposons de partager notre embarcation. Le prix pour le bateau est fixe donc plus vous êtes nombreux moins c’est cher. Très vite les bus remplis de Coréens arrivent… Nous montons dans l’embarcation et un petit monsieur rame pour nous emmener le long des arbres et observer les milliers de lucioles qui scintillent en même temps. Des vraies guirlandes de noël ! Le spectacle est très beau malgré les coréens qui crient de tous les côtés.

 

P1170826

 

Notre chauffeur nous attend comme promis et il est accompagné d’une amie. Ils nous proposent de diner ensemble et sont très curieux d’en apprendre plus sur notre mode en vie en voyage. On se rend dans un restau indien (culture très présente en malaisie) et ils nous commandent deux trois trucs à gouter. Ca pique et ça brule…on rigole beaucoup. La soirée est agréable et on est trop contents d’avoir enfin un vrai contact avec des gens ! C’est un peu ce qui nous manquait depuis le départ d’australie. Bref une journée comme on les aime.

 

Repas avec notre chauffeur de taxi

 

Le lendemain on reprend un grab pour retourner à la station de bus et sur qui on retombe, la copine du chauffeur d’hier ! Nous rentrons sur Kuala Lumpur pour la fête nationale mais malheureusement un peu trop tard. On nous dit qu’il y a d’autres festivités plus tard et nous retournons sur la grande place en début de soirée. Il s’agit en fait d’une grande prière à ciel ouvert. On reste un peu histoire de voir mais comme on y comprend rien on fini par rentrer dormir.

 

Cameron Highland

Nous avions acheté nos tickets de bus la veille et on a bien fait car tout est archi bondé avec la fête nationale et les vacances. La route est longue et sinueuse pour atteindre Tanah Ratah , ville aux portes des champs de thé. Cet endroit on nous l’avait très vivement recommandé pour la rando et la visites de fermes. Nous ne trouvions aucun hébergement dans notre budget donc nous avions décidé de camper. Il existe un camping à l’entrée du parc national c’est le « kem sg pauh ». Notre bus nous dépose seulement dans le centre ville, pas à la gare routière mais le chauffeur accepte gentillement de nous déposer là bas. Quand on demande au gens s’ils connaissent le camping c’est comme d’habitude en Malaisie « i’m not sure ». On marche sur environ 2km en direction de Brinchang dans la nuit. Quand on trouve le camping, le ranger nous dit que c’est plein mais qu’on devrait se trouver une petite place. Il y a des toilettes et des douches froides et cela nous reviens à 5RM chacun d’entrée au parc plus 10RM par tente pour une nuit. En tout sur deux jours ça nous fait une moyenne de 15RM par nuit, imbattable. On monte vite la tente puis la pluie arrive. La nuit est malgré tout agréable ,il fait un peu plus frais ici (environ 15° la nuit, pour les malaisiens ça caille grave, ils ont des doudounes).

 

Cameron highlands (2)

 

Pour visiter à notre rythme (et en plus c’est toujours BEAUCOUP moins cher qu’un tour) on décide de louer une moto. Or c’est les vacances et c’est la destination de prédilection des gens de KL , plus une moto de dispo ! La seule qui reste est dépourvue d’un cale pied pour moi, tant pis on prend quand même. Les embouteilleages sont juste démentiels, les bus mettent plus de 2h pour faire un kilomètre. On se faufile tant bien que mal et on roule vers les plantations de thé. C’est vallonné et très beau même si comme à chaque fois qu’on loue une moto …il pleut. On va faire un tour dans la forêt de mousse qui est également sympathique. Par contre… pour ce qui est du coté « agriculture » ça fout le cafard. Les fraises poussent dans des pots sous des spots qui tournent toute la nuit. On ne peut s’empêcher de penser à la ferme des Dobra en Australie et à leurs produits de qualité qui nous manquent ! La journée s’achève et nous rentrons au camping avec l’intention de repartir le lendemain. L’agitation et le mauvais temps ont fait que le charme n’a pas opéré…

 

Les iles Perhentians

Nous prenons un ticket pour un bus « direct ». On changera en fait plusieurs fois de mini van… Un stop dans un restau pour manger genre usine à touristes avec les prix à la tête du client nous fait un peu craindre l’arrivée sur les îles.

Il est 16h30 quand on arrive à l’embarcadère et je demande où est le bureau pour s’acquitter des droits d’entrée dans le parc marin et avoir quelques info sur les possibilités de camper. On me répond « à cette heure ci le bureau est fermé,vous ne payez pas ». La zone est donc protégée uniquement de 8h à 16h apparemment… On grimpe dans un bateau avec une ambiance « club med ». Du Boney M à fond les ballons et le bateau va à toute allure nous claquant les fesses au rythme des vagues tapant sur le bateau. On a lu dans le lonely que la résidence du « D lagoon » permettait de camper , on demande à s’arrêter là bas. Du bateau on voit bien le panneau au loin sur la plage et le capitaine nous dit « d lagoon , c’est ici » et puis rien ne se passe…genre merci d’y aller à la nage ! En fait quelques minutes plus tard un bateau vient nous chercher pour nous emmener là bas. Nous payerons 15RM chacun pour camper. C’est une petite plage privée très chouette avec resto à prix abordable où l’on peut faire du snorkeling et passer son open water en trois jours. Roland se laisse tenter et après avoir parlé avec l’instructrice s’inscrit pour le lendemain.

 

P1170886

 

Le jour J rien ne va plus ! L’instructrice est en colère après le patron parce que des touristes ont péché la vieille une espèce protégée et décide partir ! On propose à Roland de prendre un bateau et de se rendre à long beach pour commencer sa formation, finalement refroidi, il se dit que c’est un signe et décline l’invitation. Nous passerons trois jours superbes sur l’ile à faire du snorkeling , manger et surtout papoter avec Aurélie, normande au grand cœur et Trevor son amoureux anglais. Une belle et riche rencontre ! Roland va même à la pêche avec le patron et on fait cuire la tout au barbeuk le soir.

 

DCIM100MEDIA

 

Nous décidons de zapper Penang et de rejoindre la Thaïlande depuis le poste frontière Rantau Panjan /Sungai kolok . Le passage sera cosmique mais ça c’est une autre histoire…

Le bilan est donc plutôt positif pour la Malaisie mais ce n’est pas non plus un coup de cœur . On y a passé un très bon moment et on se dit qu’ on reviendrai bien mais pour aller explorer Bornéo qui apparemment vaut vraiment le détour !

En attendant découvrez que vous soyez mer, ville ou campagne , les photos c’est par ici :

Malaisie
Album : Malaisie

23 images
Voir l'album
 

 

Mots-clefs :

A propos de Dans le sac de roland et lucie

Partis depuis le 26 aout 2015 suivez nos aventures à travers le monde

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Bib & Francy en Tour du... |
Treks à Gogo |
Luxembourgpourlescolombiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Campinglesnaiadeschatelchehery
| Monvoyageapekin
| Vers la Croatie