Il y a ... un appareil photo, Il y a ... un journal de bord

Retour à la rando sur Java

Retour à la rando sur Java

Après avoir été un peu désorientés sur Bali, on prend nos marques en terre Javanaise. Rien de tel que de belles balades sur les volcans pour s’acclimater un peu plus !

On n’est pas que des pigeons .

La route est longue entre Kuta et Cemoro Lawang. Environ 13h de trajet (dont une traversée en ferry) qui nous ont laissé le temps de contempler le paysage et d’admirer un des plus beaux couchers de soleil qu’il nous a été donné de voir. Un beau soleil bien rond , bien rouge , descendant lentement sur la mer. Désolé pour vous , étant dans le bus on ne garde qu’une photo mentale de ce beau moment . Nous faisons une petit halte en cour de route pour manger  et dans une cahute touristique qui veut nous vendre un tour en jeep pour voir le lever du soleil sur le mont Bromo. C’est l’occasion de glaner quelques infos et le gars nous confirme qu’il faut payer les 100 et quelques mille roupies uniquement si l’on fait un tour en jeep ou si l’on monte sur le bord du cratère du Bromo. Nous avons un plan différent qui lui est gratuit… Il existe un sentier qui depuis le village permet d’accéder à un point de vue parfait pour le lever de soleil et qui est en dehors du parc national. Il suffit donc de 2h et marche et d’une frontale pour profiter du spectacle à l’oeil.

Nous arrivons à 23h au village servant de camp de base pour le mont Bromo. Nous n’avions pas réservé d’hébergement et on déchante un peu. Tout est complet ou trop cher. Le conducteur du van nous fait le tour des homestay et on finit par trouver une chambre à 200000Rp la nuit (soit deux fois plus que ce qu’on dépensait en moyenne jusque là) avec  « eau chaude » (une première pour nous depuis qu’on est en Indonésie). ok.

 Là , on va pour récupérer nos affaires dans le van et le driver commence à nous demander de l’argent pour payer l’entrée au parc. Nous sommes, parait-il, déjà passé par un poste de contrôle. Sûrs de ce qu’on nous a dit avant, on n’en démord pas, non on ne paye pas car on a pas l’intention d’aller sur le bord du cratère. Le mec insiste, nous sommes soit disant hors la loi et demain le ranger du parc viendra nous chercher pour nous conduire en prison. Nous  lui proposons de retourner ensemble au poste de contrôle pour en parler avec le ranger en personne. Il passe un coup de file et 2 minutes après un autre type vraiment louche se pointe en disant « je suis le ranger , il faut payer sinon c’est la prison » . On lui redit qu’on veut aller au poste de contrôle ce soir ou sinon nous irons nous même demain matin avant de monter pour payer nos billets là bas. Les types lâchent l’affaire et s’en vont. Une fois débarrassés on fait un tour dans le village et trouvons  le vrai poste de contrôle ou les mecs relativement tous défoncés confirment que nous n’avons rien à payer.

La douche est bien évidemment froide , il est maintenant minuit passé…on est censé se lever dans moins de 4h pour être à temps au point de vue. Le réveil sonnera mais nous n’avons pas la motivation de se lever . On commence à monter vers 9h. Le soleil est bien là et tout les gens sont déjà de retour au village en train de prendre leur petit dèj et comparer leurs photos. Au final on sera presque seuls (juste deux filles quand on arrive) et on profitera tranquilou de la vue sur le majestueux mont Bromo fumant. La montée se fait facilement , même un peu trop pour le Roro qui pousse jusqu’à un deuxième endroit un peu plus difficile d’accès. Le premier point de vue semble un parfait spot de camping sauvage si vous envisagez d’y aller, suffit juste de le savoir avant…

mont bromo (3)

 

 

On redescend , récupère nos sac et prenons un bus pour probolinggo  avec en tête d’atteindre Yogyakarta dans la foulée. On se rend dans la gare routière, négocie un prix et on grimpe une fois de plus dans ce qui est finalement un minibus pour touristes rien que pour nous.

 

La célèbre Yogyakarta

Réputée pour la culture et les batik à tous les coins de rue, on décide de passer quelques jours ici. Nous visitons le palais du sultan (plutôt simple) et on fait un tour au marché pour gouter quelques trucs inconnus (patisseries ,noix … mais pas osé le poisson séché). La grosse attraction ici c’est le temple de Borobudur. Un des plus beaux au monde parait –il. On trouve le prix élevé et on a en tête d’autres temples à voir ailleurs en Asie. Du coup on mise plutôt sur Prambanan et on est pas déçus pour notre premier gros temple d’asie du sud est.

prambanan (4)

 

 La rencontre de gens chouettes  dont  Max, prof belge baroudeur , rend la visite encore plus sympa. On passe la journée ensemble et nous nous donnons  rdv pour boire un coup le soir. Il viendra avec deux  amis Indonésiens rencontrés un peu plus tôt pour papoter autour d’une bière bien fraiche.

C’est au cours de cette discussion qu’on nous donnera l’idée d’aller faire un tour du coté du plateau de Dieng pour aller camper en haut du Gunung Prau.

 

On se retrouve au gunung Prau ?

Pour voyager à bas prix on se retrouve dans le van d’un livreur direction Wonosobo. Notre chauffeur ne parle pas un mot d’anglais mais il est très gentil. Il nous laisse devant un bus (public cette fois !!!)  et essaie de nous expliquer quelque chose qu’on ne comprend pas. On finit par prendre quand même le bus qui s’arrêtera devant un pont en construction nous obligeant de descendre pour traverser à pied et finir notre voyage en prenant un autre bus de l’autre côté. Ca devait être ça qu’il essayait de nous expliquer !

changement de bus

Un petit homestay bien sympathique nous sert de maison et on prépare nos sacs pour partir camper léger sur le Mont Prau  le lendemain. La famille de l’auberge nous prépare 4 nasi goreng (riz frit avec légumes , poulet et œuf ) à emporter et ne pas avoir à cuisiner pendant la rando.

Quand on commence à grimper, on s’imagine qu’on sera les seuls là haut et on se prépare à un lever de soleil magique, depuis la tente en amoureux.  En 2-3 heures on passe par les champs de patates , choux et oignons, puis une forêt pour ensuite atteindre un paysage alpin. On croise de plus en plus de gens et quand on arrive… y’a plein de monde ! Que des indonésiens venus camper et faire la fête pour le week end ! La désillusion ! Certains collent leur tentes à la notre et cuisinent à 2h du matin ; on pense que la tente prend feu… grosse panique pour rien du tout ! Au final on ne ferme pas l’œil de la nuit et on s’aperçoit au lever du soleil qu’il y a au moins 150 personnes autour de nous. Comme si la ville c’était donné RDV ici. Le panorama et malgré tout incroyable et le moment magique. Quand le soleil pointe le bout de son nez, tout le monde s’agite applaudit et siffle l’ambiance est chouette ! Nous sommes épuisés, ni une ni deux on remballe nos affaires pour retourner nous coucher à l’auberge.

gunung prau (2)

Quand on se (re)réveille dans l’aprem on va marcher dans le village,aller voir le lac vert, visiter le temple et le musée qui sont gratuit à l’occasion de la fête de l’indépendance du pays. On assiste à un shooting photo avec faux mariés sexy qui détonne un peu avec le contexte musulman de la ville (ou il est impossible de trouver une bière) . Nous aussi faisons un shooting  puisqu’on nous arrête toute les deux minutes pour se prendre en photos avec nous , des blancs dont un barbu et une blonde ça cartonne !

les inconnus

Départ jour suivant pour semarang, on doit y prendre un vol pour sumatra. Nous y allons en transport public et bien qu’il soit facile de partir d’un endroit il n’est pas toujours aisé d’arriver à la destination prévue. Le chauffeur nous laisse à la périphérie de la ville et le cosmos commence. N’ayant rien réservé et les gens ne parlant pas anglais difficile d’obtenir une direction. Quand on demande le centre ou un endroit où l’on peut trouver un hôtel, ça n’est pas assez précis pour cette ville qui n’a rien de touristique. On descend du bus au pif après avoir aperçu un hôtel bien trop chic pour nous mais dont la réceptionniste me rencarde gentillement sur quelque chose un peu plus dans nos moyens. Bien contents d’être posés on profite de la douche chaude,la clim, et de vrais toilettes .

L’île de Java a beaucoup plus collé avec notre façon de voyager et on s’est sentis finalement un peu moins perdus même si c’est moins simple de communiquer. Il nous fallait peut être juste un peu de temps pour nous remettre dans le mouv’ ! En tout cas c’est bien reposés que nous repartons direction Sumatra pour rencontrer les orang outangs , mais ça c’est une autre histoire !

 

Pour des beaux temples, et du volcan photogénique c’est ici que ça se passe :

Java
Album : Java

26 images
Voir l'album
 

 

 

 

Mots-clefs :

A propos de Dans le sac de roland et lucie

Partis depuis le 26 aout 2015 suivez nos aventures à travers le monde

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Bib & Francy en Tour du... |
Treks à Gogo |
Luxembourgpourlescolombiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Campinglesnaiadeschatelchehery
| Monvoyageapekin
| Vers la Croatie