Il y a ... des surprises

Le petit retour en plein demi tour!

Le petit retour en plein demi tour!

 

Nous avons décidé de rentrer un peu (mais pas trop) et on vous explique pourquoi…

Pour des raisons financières.

Mais pas celles que vous croyez! C’est pas qu’on ait mangé tout notre budget, au contraire on est contents de l’avoir pas mal géré. La réalité c’est qu’une fois en Amérique du Sud pour aller en Australie ou Nouvelle Zélande, ça nous coute moins cher de passer par la France. Depuis le début cette option n’était pas exclue. On s’était toujours dit que si ça nous faisait des économies pourquoi se priver d’un passage en France ?! On était donc prêts se jeter à l’eau et à vivre, après l’expérience du départ, l’expérience du retour.

Pour des raisons affectives.

Faut pas se leurrer, même en vivant son rêve à deux l’éloignement n’est pas toujours facile. L’année a été riche non seulement pour nous mais avec aussi bien des rebondissements familiaux. C’est donc l’occasion de passer du temps avec nos proches pour qui les derniers mois n’ont pas toujours été simples à gérer. Passer à côté des évènements heureux ( les naissances, anniversaires ou mariages) comme des moins heureux,  on le vit pas très bien et on culpabilise un peu sur le moment. Mais le jeu en vaut la chandelle et nous ne regrettons pas d’avoir poursuivit notre voyage bien que la question s’était posée à plusieurs reprises de rentrer. Nous voilà maintenant de retour jusqu’en janvier, de quoi passer du temps avec ceux qu’on aime en étant plus que jamais dispos en terme de temps mais aussi psychologiquement.

retrouvailles surprise

En pratique.

Beaucoup d’émotion à la clé !! On a pris beaucoup de plaisir à faire la surprise et de se pointer comme de fleurs chez la famille et les copains. Les réactions sont toujours très drôles et souvent en trois phases. La première c’est celle du « scotchage », comprenez par là que les gens vous fixent en se disant « hum c’est drôle ce type me dit quelque chose ». Vient ensuite la phase d’analyse… « hum ce gars ressemble beaucoup à Roland avec une GROSSE barbe, mais au fait , il a une grosse barbe Roland maintenant… nan c’est pas possible ils sont aux jeux paralympiques de rio en ce moment…on vient de recevoir un whatsapp… ». Et puis on entame la phase finale dite « la phase madeleine » où l’information  fait le tour « mais si c’est bien lui, mais…mais…c’est pas possible qu’est ce que vous faites là???? » et puis larmes, bisous, larmes, calins, larmes. Ces moments de retrouvailles on les avait imaginés au moins mille fois dans nos têtes. Et en vrai c’était trop bon! Enfin serrer nos parents, frères et sœurs, neveux et nièces dans les bras ça na pas de prix!

Après les grandes eaux, vient le temps du gavage. Telles des petites oies à l’approche de noël, on mange bien au delà du raisonnable. C’est tempête de saveurs sur tempête de saveurs, on ne s’arrête plus. Tout ce qui nous a fait envie pendant l’année y passe sans exception. Il faut dire qu’en seconde position, juste derrière les proches, c’est la nourriture qui nous a le plus manqué.

Retour chez gladines

Et maintenant ?

Une fois l’euphorie des retrouvailles passée, c’est une autre histoire. C’est un peu le « cosmos » pour nous. La facilité du quotidien fait que nous nous sentons parfois un peu perdus. Un genre de « déformation non professionnelle » me pousse à refaire un mon sac à dos presque chaque jour et bien mettre de coté les petits objets pratiques qu’il ne faudra surtout pas oublier de reprendre. Mais je pense que faire un retour provisoire est une très bonne chose afin de prendre un peu la température pour le vrai grand retour, une fois que nous serons allé au bout de ce projet. Depuis le début de cette aventure, ce qui me fait peur ce n’est pas le voyage en lui même, car je savais que tout irai bien, mais le plus grand danger est le retour qui est une expérience à lui tout seul. Ce ne sont pas les récits de personnes paumées en revenant qui manquent…Même si parfois nous nous sentons désorientés, revenir là où nous avions commencé à construire notre vie à deux nous fait prendre conscience que la première partie de ce voyage nous a éclairci les idées sur qui nous sommes et surtout sur ce qui est important pour nous dans la vie. De nouveaux projets se dessinent pour l’après tour du monde, ce qui est  indispensable pour bien vivre notre retour définitif. Nous ne sommes toujours pas à l’abris de trouver un coin de paradis où l’on voudra rester, mais ça c’est la vie! Tout est possible! Ce qui compte c’est d’avoir des perspectives qui nous animent et nous font avancer.

Vous l’avez donc compris, nous repartons ! Redépart début janvier pour l’Australie. On verra si on peut toujours y travailler aussi facilement et surtout se mettre des sous de côté pour le retour. Le reste du budget voyage nous permettra environ 4 mois de vadrouille sans travailler. Ca sera l’occasion de finir notre tour par l’Asie.

Pour ce qui est du blog, on en profitera pour finir de raconter notre séjour à Rio et faire des articles pratiques sur la préparation du voyage, contenus des sacs à dos, budgets par pays que nous avons visité…Bref de quoi patienter avant de nouvelles aventures!

Mots-clefs :

A propos de Dans le sac de roland et lucie

Partis depuis le 26 aout 2015 suivez nos aventures à travers le monde

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Bib & Francy en Tour du... |
Treks à Gogo |
Luxembourgpourlescolombiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Campinglesnaiadeschatelchehery
| Monvoyageapekin
| Vers la Croatie