Il y a ... un appareil photo, Il y a ... un journal de bord

A nous la Patagonie !!

A nous la Patagonie !!

 

 

A défaut de pouvoir aller sur l’île de Pâques au large du Chili, nous avions décidé d’aller jeter un coup d’œil en Patagonie. Cette région que l’on connait bien de nom n’est pas toujours facile à situer. Il s’agit de la région du « bout du monde » à cheval sur le Chili et l’Argentine.

 

Passage par Santiago.

Avant toute chose nous  faisons une halte et restons deux jours pour visiter la capitale. Le musée de la mémoire dont on nous nous avait parlé à Valparaiso est vraiment intéressant. Il traite de l’histoire politique du Chili, en particulier le coup d’état de Pinochet et toute la période de dictature. L’entrée est gratuite. Ensuite comme d’habitude nous flânons à pied en ville en passant par le palais présidentiel et le cerro santa Lucia avec une jolie vue sur la ville et une balade agréable dans le parc. On clôture le tout par une traditionnelle nuit à l’aéroport pour s’envoler de bon matin vers Punta Arenas.

 

Santiago

 

L’arrivée au bout du monde

Cette fameuse image convient bien à l’aéroport de la ville qui se situe à 18km du centre ville sans transports publiques… Il n’y a que des navettes d’entreprises privées qui proposent le voyage pour le prix d’une nuit d’hôtel. On prend notre courage à deux mains et demandons aux gens sur le parking s’ils peuvent nous prendre. En 2min Roland dégote un véhicule et une gentille famille nous dépose dans un coin plein d’hostals ou nous trouvons notre bonheur. Un tour par l’office du tourisme, le terminal de bus et ça ne fait aucun doute, on est en basse saison (d’avril à octobre). Beaucoup d’excursions ne se font plus et les navettes régulières ne circulent pas.

Du coup, rester à Punta Arenas ne présente pas un grand intérêt pour nous et nous décidons de prendre un billet de bus pour Puerto Natales et aller randonner dans le parc national « Torres del Paine ». Une fois toutes les informations en poche on passe aux choses sérieuses et on me prépare un bon diner d’anniversaire ! Eh oui 28 ans au bout du monde ça se fête!

 

Happy birthday

 

Torres del Paine dans le top 5 des plus beaux endroits qu’on ait vu !

Pas de transports réguliers donc pour aller au parc, on se lève tôt pour tenter le stop en prenant de quoi camper le soir. Comme à l’aéroport, en 2 minutes on décroche le JACKPOT !!

Giulio et Francesco nous font le précieux cadeau de s’arrêter et de nous embarquer. Ces deux Italiens, en plus d’être généreux et pleins d’humour, parlent français ! Ensemble, nous allons à la fameuse « cueva del milodon », endroit ou un squelette de l’animal préhistorique a été découvert.

Les paysages sont fabuleux, avec la brume et la gelée du matin. Le summum de la chance est atteint quand à l’entrée du parc on nous dit « exceptionnellement aujourd’hui, c’est gratuit ! ». On prend un petit sentier pour une marche d’environ une heure qui nous mène à un mirador de la « bahia francesa ». Arrivés au mirador, RIEN. Le brouillard et si épais qu’il nous est impossible de voir l’immense montagne qui est censée être droit devant nous… On essaie de prendre de la hauteur et d’attendre mais en vain… Sur le chemin la vue sur le lac est un peu plus dégagée et l’atmosphère est mystique. C’est une fois arrivés sur le parking que, comme l’avait prédit Giulio, le brouillard se dissipe enfin et nous laisse apercevoir « les deux cornes » formées par la montagne.

 

amitié franco italienne

 

Notre joyeuse équipe se rend ensuite au « lago grey ». La végétation y est différente et le sentier débouche sur « une plage » de sable gris et le lac. Les lumières sont magnifiques, ici c’est comme si le soleil n’atteignait jamais son zénith, cela rend l’endroit magique avec un jeu d’ombre sur les icebergs détachés du glacier. On atteint un mirador et profitons du crépuscule.

Etant donné le froid dans la journée, nous ne restons pas camper et profitons de la proposition des deux amis de nous ramener en ville. On se boit un verre en soirée pour célébrer les jolies choses vues dans la journée et décidons de rempiler ensemble le lendemain avec un objectif bien spécial : voir les condors des Andes.

Lendemain matin, on se donne un peu plus de temps et nous partons plus tard. On glane quelques conseils mais difficile d’obtenir une information précise sur où voir les oiseaux (faut dire que normalement ça fait l’objet d’un tour guidé payant). Nous bravons les interdits des terrains privés en contournant les barrières et commençons à grimper le « cerro benitez ». Ca monte dur mais on a pas été déçus.

Aux abords d’une falaise on atteint le comble de l’émotion, ils sont là ! Une quinzaine de condors d’entre deux à trois mètres d’envergure virevoltent au dessus de nos têtes. Le son de leur vol est incroyable, le vent dans les plumes ! C’est une rencontre magique au même titre que les baleines en Polynésie ou les papillons monarques au Mexique ! On ne se lasse pas de les voir voler, on arrive à les approcher de très près. Nous prenons notre temps, profitons du paysage et nous faisons une petite sieste au soleil tout en haut du cerro. Nous sommes seuls au monde.

 

condors

 

De retour nous décidons de tester la recette de carbonara donnée par nos Italiens préférés. On se retrouve pour un verre encore émerveillés par ce qu’on a vu dans la journée.

On se prend une journée « off », il faut remettre le blog à jour et surtout checker ce qu’on va faire ensuite. Une option s’offre à nous de passer la frontière Argentine pour se rendre à El Calafate puis El Chalten paradis de la rando. L’idée est vite abandonnée, billet de bus exorbitant et pas assez de temps pour prendre le risque de le faire en stop. On demande donc à Giulio et Francesco s’ils sont ok pour nous ramener avec eux à Punta Arenas pour ensuite faire du stop jusqu’à Ushuaïa.

Dernier voyage tous les quatre ! C’est non sans une pointe d’émotion que nous disons au revoir à ce duo de choc grâce à qui nous avons vécu des moments magnifiques (et fait les MEILLEURES photos ;-) ).

Vers l’infini et Ushuaïa !

Notre objectif est d’atteindre Ushuaïa, le bout du bout du monde. On fait de nouveau le pari du stop et embarquons sur le ferry de Punta Arenas vers Porvenir. Deux heures de traversée et une chasse au véhicule commence. C’est juste avant de débarquer que nous trouvons la seule voiture immatriculée en Argentine et bingo, le monsieur va pile poil ou on veut : à Rio Grande, dernière étape avant la ville la plus au sud du monde (historiquement, parce que maintenant y’a bataille avec Puerto Williams). Nous nous rendons compte qu’une fois de plus on est incroyablement chanceux car on ne croise AUCUN autre véhicule sur les 200km et sachant qu’il n’y a pas de bus non plus qui fait la liaison, on aurait pu être dans le pétrin sur ce coup là! De Rio Grande c’est encore avec un « one shot » qu’on atteint Ushuaïa. 

 

sur la route d'ushuaia

 

C’est toujours en stop que l’on décide partir voir le parc national de la « terre de feu ». C’est cette fois un adorable couple argentin, Lorena et Sergio qui ont la gentillesse de s’arrêter. Passage par la fin de la fameuse route nationale 3 et les barrages de castors et nous filons vers le glacier Martial. Les chemins sont gelés, il est difficile de marcher sans glisser et risquer de tomber…on fait donc moins dangereux et on se prend un super goûter tous les quatre avant de rentrer dans le centre.

On en revient pas de toutes ces belles rencontres faites ces derniers temps grâce au stop. Encore merci à nos conducteurs d’un jour (ou deux) sans qui notre voyage ne serait pas le même ! A chaque fois c’est unique et inoubliable !

L’épisode Patagonie se fini sur une soirée à manger le fameux « centolla » ou « king crab » et à boire des bières avec les amis Français et Suisse de l’auberge.

 

Envie de grands espaces ? Les photos c’est par ici :

Patagonie , Chili, Argentine
Album : Patagonie , Chili, Argentine

32 images
Voir l'album
 

 

 

 

Mots-clefs :,

A propos de Dans le sac de roland et lucie

Partis depuis le 26 aout 2015 suivez nos aventures à travers le monde

Une réponse à “A nous la Patagonie !!”

  1. Le 24 août 2016 à 16 h 02 min Yvette et henri a répondu avec... #

    Bravo et merci pour cette très belle histoire

Ajouter votre réponse à Yvette et henri

Bib & Francy en Tour du... |
Treks à Gogo |
Luxembourgpourlescolombiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Campinglesnaiadeschatelchehery
| Monvoyageapekin
| Vers la Croatie