Non classé

On a testé les Galapagos des pauvres (avant d’aller à Cuenca)

On a testé les Galapagos des pauvres (avant d’aller à Cuenca)

Depuis le temps qu’on en parle ça y est , on est allé sur l’isla de la plata.

 

Après des au-revoir avec les yeux tout mouillés, nous quittons Quito avec un bus de nuit direction Puerto Lopez. On arrive très tôt et on attend que le jour se lève pour faire les quelques kilomètres qui séparent le terminal de bus du centre du village. On passe la journée à prospecter pour les hôtels (qui ne sont pas toujours donnés) et les sorties pour l’ile le lendemain. On a de la chance la haute saison (de mi juin à septembre, saison ou on peut voir des baleines) n’est pas commencée et on obtient un bon prix. Ce village de pêcheurs est tranquille sans grand intérêt et surtout en travaux.

Galápagos des pauvres, pourquoi?

C’est un peu comme un lot de consolation quand on ne peut pas se payer les vraies Galápagos. Il ne faut pas s’y méprendre c’est très différent et on fait vite le tour. L’isla de la plata a cette réputation car on y trouve certaines espèces d’oiseaux semblables à celles des fameuses îles. Si on traduit le nom « l’île couleur argent » c’est vendeur! En vrai on l’appelle comme ça car avec les fientes d’oiseaux qui recouvrent tout , l’île « scintille » sous la lune :-)

La journée commence par un tour de bateau d’environ une heure pour arriver et être accueillis pas les tortues de mer et les pélicans accrochés aux bouées. Ensuite le groupe se sépare en deux, un pour les anglophones et un autre pour les hispanophones. C’est à ce moment que le choix est décisif…ne choisissez pas votre groupe en fonction de langue mais voyez plutôt selon le profil des gens qui vous accompagnent (vous allez comprendre pourquoi).

On commence à marcher sur le sentier bien aménagé et à grimper quelques marches. C’est à ce moment que l’on rencontre les premiers fous à pattes bleues. Ils sont beaux et ne sont pas farouches, on peut s’approcher assez près pour les observer. C’est ensuite qu’on fait un vote pour savoir quel chemin de « randonnée » prendre. Un premier grimpe un peu mais permet de voir de près les « fragatas » (oiseaux qui gonflent leur joli goitre tout rouge) et un second qui est « plat » pour voir…rien de plus que d’autre fous à pattes bleues (sendero acantillados). Notre groupe étant composé de personnes pas sportives pour deux sous, préfère ne rien voir plutôt que de monter un petite colline…On a pas le choix, on suit. Vous l’avez compris sur ce point on a été un peu déçus parce qu’en vrai cette sortie est chouette et qu’il y a pleins de choses à voir.

On mange les casse croute préparés par l’agence et c’est l’heure du snorkeling. Pas de palmes mais masques et tubas sont fournis pour observer les petits poissons multicolores.

isla de la plata

On rentre contents de ce qu’on a vu mais un peu tristes de pas avoir eu l’opportunité de profiter « à fond » de cette excursion à 30 dollars par tête.

 

Cuenca et ses environs.

On se remet en route dès le lendemain direction Cuenca. Lors de notre premier passage en 2012 on avait pas eu le temps de descendre jusqu’à cette jolie ville. On en profite pour flâner dans les rues qui ont gardé le charme d’antan malgré les travaux d’aménagement de tram.

cuenca

 

A 45 minutes de bus se trouve la bourgade de Galaceo. Le dimanche le marché est grand, beau et on y trouve de tout. Quand on arrive sur la place il faut ensuite reprendre un bus de ville direction « nuevo mercado ». On fait des méga provisions car c’est pas cher et que tout fait envie.

Ensuite on reprend un bus pour Sigsig. Village réputé pour sa fabrication de panamas. Oui le chapeau panama ne vient pas du Panama mais d’équateur. Il y a donc une association à la sortie du village sur la route de la playa zhingate (qui est indiquée) ou l’on peut voir le travail de tressage de chapeaux (attention c’est ouvert le dimanche mais personne ne travaille).On vous conseille de faire quelques emplettes pour un pique nique à Galaceo et de profiter des bords de rivières agréables avant de faire cette visite, la journée est vraiment chouette. On sympathise avec une famille équatorienne venus visiter eux aussi la fabrique et qui nous proposent de nous ramener à Cuenca. Le trajet sera pleins d’échanges et de rires (gracias à Tatiana y su hermano Daniel !)

La pluie le lendemain matin aura raison de notre motivation pour aller marcher dans le parc de las cajas tout près. On repart pour Lojas, ville étape avant le passage de frontière du Pérou.

Pour voir plus d’oiseaux et de chapeaux, c’est par ici:

Puerto Lopez, Cuenca
Album : Puerto Lopez, Cuenca

34 images
Voir l'album

Mots-clefs :

A propos de Dans le sac de roland et lucie

Partis depuis le 26 aout 2015 suivez nos aventures à travers le monde

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Bib & Francy en Tour du... |
Treks à Gogo |
Luxembourgpourlescolombiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Campinglesnaiadeschatelchehery
| Monvoyageapekin
| Vers la Croatie