Il y a ... un appareil photo, Il y a ... un journal de bord

Pluie, café et prostituées ! La Colombie dans tout ses états…

Pluie, café et prostituées ! La Colombie dans tout ses états…

 

Titre racoleur pour condenser presque 2 semaines qui nous ont amenées à voir du très bon et du beaucoup moins bon de la Colombie.

L’expérience Medellin.

Nous sommes arrivés sur Medellin depuis Villa de Leyva par un voyage de nuit dont on se souviendra… orage de dingue qui éclaire la vallée comme en plein jour,bus qui prend l’eau et envahi de cafards. C’est donc avec joie que nous nous faisons débarquer à 4h30 tapante à la gare routière nord de la ville. Moyens chauds pour s’aventurer dehors à cette heure on squatte là bas jusqu’au levé du jour.

Nous sommes dimanche matin, il est maintenant 7h et nous nous dirigeons vers cette auberge de jeunesse,près du musée d’Antioquia, trouvée sur le net qui semble moins chère que la plupart situées dans le quartier « poblado ».On avait bien vu les commentaires qui disaient « hostel formidable mais quartier craignoss », qu’importe quand on fait à l’économie on ne peut pas tout avoir. C’est donc chargés comme des mulets et avec nos bonnes têtes de « gringos » qu’on débarque dans cette espèce de zone de non-droit ou règne la drogue et la prostitution. Amis du jour, bonjour! Le choc est rude…Pour vous donner un détail qui veut tout dire, les taxis ne voulaient pas nous remmener là-bas la nuit. On y passera quand même deux nuits parce que l’hostel était vraiment magnifique et confortable, on migrera ensuite vers poblado plein de gringos mais sécuritaire pour 20 000 pesos la nuit au Memphis hostel (pas cher mais pas propre non plus…). C’est ça aussi le voyage, on ne peut pas voir que le coté carte postale!

Alors cette ville n’est pas que pleine de junkies et de transsexuels . Elle est aussi riche culturellement, des artistes de rues et quelques musées sympathiques (que nous n’avons pas fait). Un peu étouffés par l’agitation de la ville après le calme de villa de Leyva, on a pris le téléphérique (qui vous coute environ 9000 pesos l’aller retour :-( ) pour aller au parc Arvi. Sympa pour faire une pause au vert mais restreint si vous ne prenez pas de guide. De même le pueblito paisa situé sur une colline de la ville vous offrira une superbe vue et un peu de tranquillité au coucher du soleil.

Guatapé, journée en demi-teinte.

Des photos très prometteuses avaient attisées notre curiosité. Une grosse  pierre au posée au milieu de nulle part avec un escalier le long de la paroi pour monter et profiter d’une vue imprenable sur cette région pleine de petits ilots.

La piedra del penol comme on l'a vu et comme vous pourrez la voir...

La piedra del penol comme on l’a vu et comme vous pourrez la voir…

Manque de chance, les nuages obstruent la vue et un couple d’étranger qui en revient nous prévient qu’on ne voit rien du tout là-haut. On est pas masos non plus, on va pas grimper tout ça et payer 15000 pesos chacun pour ne rien voir du tout. On se dirige donc vers le village, qui lui, même sous la pluie est vraiment très beau. Chaque maison à des bas reliefs colorés sur la façade qui représentent des métiers, des traditions.

Nous avons fait le choix de faire l’aller retour dans la journée depuis Medellin. Avec le recul on vous conseille d’y aller sur plusieurs jours pour éviter comme nous la déception due au mauvais temps.

Manizales, de la pluie, encore de la pluie.

Une escale sans intérêt pour nous à part de belles rencontres à l’auberge de jeunesse, notamment Jean-Phillipe qui a remonté l’amérique du sud à vélo depuis Ushuaia. Il nous raconte pleins de belles anecdotes qui nous boostent plus que jamais pour avancer!

Salento, terre promise pleine de gentils français!

Le premier jour, nous partons dans la zone cafetière faire un petite marche d’une dizaine de kilomètres. La vallée est très jolie et les gens accueillants. C’est le jour de la fête des mère en Colombie,  c’est animé même si la pluie s’est invitée.

Depuis longtemps Roland avait envie de faire un trek tout seul, un truc de bourrin où se surpasser sans traîner sa gentille (mais pas très sportive) femme. Salento et sa fameuse rando menant jusqu’au volcan Tolima, il l’avait imaginée des centaines de fois (eh oui encore un volcan).

Si l'envie vous prend de faire le trek...

Si l’envie vous prend de faire le trek…

Départ le lundi matin à 7h avec Romain notre ami de Bogotà venu pour l’occasion respirer le grand air avec lui. Sander, un Hollandais et Noémie une française viennent ajouter encore un peu plus de bonne humeur à leur expédition. Une fois la vallée de cocora et ses palmiers de cire passée, le pluie et les chemins boueux viennent corser l’affaire. Le sentier est bien indiqué (facile à faire sans guide) mais difficilement praticable avec cette météo (merci la saison des pluies…). Ils passeront la nuit au refuge de Primavera mais le temps ne leur laissant aucun répit ils rentreront le lendemain au lieu de continuer les 2 jours de marche restants. Le retour se fera par un chemin différent incluant en prime des passages de rivières… C’est sales, trempés et fatigués qu’ils retrouvent l’auberge mais avec un sourire résistant à toute épreuve.

Une petite journée de repos est la bienvenue! Je me fais couper les cheveux par Laurence une autre française, Roland excelle au beer pong au milieu d’une ambiance très créative. Ici, beaucoup de voyageurs font de l’artisanat et le troc va bon train, des perles contre du fils, je t’apprend à faire des papillons en macramé?? L’ambiance est détendue et nous prolongeons la soirée au terrain de « tejo » jeu traditionnel dans l’esprit de la pétanque mais avec des explosifs en plus. Vous n’aurez pas de photo de ce concept car dans l’euphorie du moment (et quelques verres de vins plus tard) on est tous partis sans rien pour photographier. Nous en tout cas, on a prit quelques « photos mentales » de cette excellente soirée qu’on est pas près d’oublier, une impression d’un instant entre potes qui fait du bien.

Si vous aimez les villages colorés et le Roland tout mouillé les photos, c’est ici:

Médellin,Guatapé,Salento, Colombie
Album : Médellin,Guatapé,Salento, Colombie

21 images
Voir l'album

Mots-clefs :

A propos de Dans le sac de roland et lucie

Partis depuis le 26 aout 2015 suivez nos aventures à travers le monde

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Bib & Francy en Tour du... |
Treks à Gogo |
Luxembourgpourlescolombiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Campinglesnaiadeschatelchehery
| Monvoyageapekin
| Vers la Croatie