Il y a ... un appareil photo, Il y a ... un journal de bord

Premiers pas en Colombie

Premiers pas en Colombie

 

Nous avons hésiter entre rentrer en France pour les beaux jours ou commencer ce gros morceau qu’est l’Amérique du Sud. Et puis notre petite voix intérieure nous a dit que la famille et les amis nous pardonneraient de rater les nombreux 30 ans et mariages qui vont rythmer la saison estivale.

Nous voilà donc en Colombie,pays qui allie splendeurs de la nature et joie de vivre sur fond de conflit armé qui peine à se régler. On a rencontré beaucoup de voyageurs tous unanimes sur la beauté de ce pays qui fait pourtant si peur dès qu’on en parle.

Une semaine à Bogotà.

Paradoxalement, c’est la première fois que l’on passe autant de temps dans une capitale! Surement parce qu’on a été accueillis chaleureusement par Romain, un ami d’enfance pas vu depuis plus de quinze ans et sa charmante colocataire colombienne Adriana. On goute à quelques spécialités locales, on échange, on rit et Roland progresse en espagnol.

La ville ne déborde pas de charme mais il y a quand même de chouettes coins à voir comme la Candelaria (centre historique), le parc Simon Bolivar, le superbe jardin botanique (qui fait un peu oublier l’outrageuse pollution) et bien sûr l’incontournable Monserrate. Un petit coup de téléphérique et hop vous voilà suspendu à contempler cette ville incroyablement grande et colorée par les graffitis à chaque coin de rue.

vue sur bogota depuis le monserrate

Même ville, deux points de vue

jardin botanique, bogota

Outre la ville en elle même, il est intéressant de s’y poser pour aller faire un tour dans les environs. On pense surtout à la laguna de Guatavita qui apparemment vaut le détour mais fermée quand nous y sommes allés…(bien s’informer avant de partir…).On ne s’est pas laissé abattre puisque de là-bas vous pouvez reprendre un bus direction Zipaquirà et la fameuse « cathédrale de sel » première merveille de Colombie. Douche froide à l’arrivée l’entrée annoncée à 20000 pesos sur tout les guides est en réalité à 50000 pour les touristes (deux entrées = notre budget journalier)… Bon ben maintenant qu’on est là…

L’endroit est magique, magnifique, mystique! Emmenés par une guide qui se donne beaucoup de mal pour nous raconter l’histoire de cet incroyable endroit en français, nous en prenons plein la vue. Cette cathédrale souterraine est entièrement taillée dans une mine de sel.

Cap sur Villa de Leyva.

La ville c’est bien, mais on a envie de se mettre au vert. Pour ça on se dirige vers Villa de Leyva, on nous promet un des plus beaux villages de Colombie et ce n’est pas peu dire! Les petites rues pavées et l’architecture coloniale  au milieu des montagnes vendent du rêve. L’ambiance est tranquille bien loin de l’agitation de Bogotà.

villa de leyva

 On pose notre tente dans le jardin d’une auberge de jeunesse, une des seules encore ouvertes à cette période et en semaine. Il faut dire que c’est la saison des pluies et qu’il n’y a pas foule de touristes. On fait un petit tour pour avoir quelques renseignements sur les choses à faire, on s’achète un bon gros steack pour trois fois rien et on se prépare un super diner.

Le lendemain on s’attaque de bon matin à l’ascension du mirador. Environ 45min de marche et 5 moines croisés plus tard, nous atteignons le joli point de vue sur la ville et ses environs. Petit pic nique en hauteur puis redescend sous la pluie accompagnés d’un chien qui ne nous lâche plus. Le temps se gâte et nous sommes moyennement motivés par les « puits artificiels bleus » ou « musée paléontologique » qui se trouvent autour de Villa de Leyva. Non, on a envie de nature , la vraie!

On prend le taureau par les cornes et le lendemain 8h nous faisons route vers Santa Sofia en quête du « paso del angel » introuvable dans les guides mais quelques vidéos sur le net ont attisé notre curiosité. La journée sera grandiose! Soleil mais pas trop chaud non plus, rando de 20km ,on en prend plein les yeux (pour pas un rond!).La balade nous permettra de voir le « paso del angel » la cascade « del hayal » et « el hoyo de la romera » (et pas besoin de guide ou de sortie organisée, vous économiserez 4 nuits d’auberge).En route on croise de gentils papy colombiens qui nous indiquent des raccourcis ou nous demandent s’il y avait beaucoup d’eau à la cascade, bref des gens bienveillants et adorables. On a aussi une escorte de trois chiens (dont deux avec des handicaps aux pattes) qui nous accompagnent tout au long de la journée, la fine équipe! Une petite vidéo du passage acrobatique ou il n’y a pas plus large que deux pieds pour passer, même le chien est terrifié, si vous avez le vertige…

Image de prévisualisation YouTube

Nous repartons enchantés par cet endroit! A présent nous sommes à Medellin, après 15h de voyage de nuit sous un orage incroyable dans un bus qui prend l’eau, habité par une horde de blattes et contrôle de police à 3h du mat’ mais ça c’est une autre histoire…En attendant le récit vous pouvez toujours regarder les photos qu’on a prises avec amour pour vous :

Bogotà,Villa de Leyva, Colombie
Album : Bogotà,Villa de Leyva, Colombie

32 images
Voir l'album

Mots-clefs :

A propos de Dans le sac de roland et lucie

Partis depuis le 26 aout 2015 suivez nos aventures à travers le monde

Une réponse à “Premiers pas en Colombie”

  1. Le 2 mai 2016 à 13 h 45 min Yaya a répondu avec... #

    J’ai la chair de poule ! Des vrais aventuriers ! On vous aime !!!

    Gros bisous

Ajouter votre réponse

Bib & Francy en Tour du... |
Treks à Gogo |
Luxembourgpourlescolombiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Campinglesnaiadeschatelchehery
| Monvoyageapekin
| Vers la Croatie